Mot du Président

La jeunesse d’aujourd’hui est l’espoir de demain, c’est pourquoi dans le monde entier, en Afrique en particulier, l’État doit favoriser la politique et les programmes appropriés en matière de la population visant à assurer le développement social, économique, culturel et humanitaire, enfin d’améliorer les conditions de vie des populations.

Chacun, doit participer et contribuer au progrès social et au développement en se rendant de service et entraide pour réduire la pauvreté autour de nous ; Tout commence par le changement de la mentalité. (La mentalité c’est une porteuse d’innovation).

Nous dévons œuvrer pour la réinsertion sociale des enfants de la rue, les enfants déscolarisés, les orphelins sans maison d’accueil, les veuves, les déplacés de guerres, jeunes mères, les malades sans soins de santé primaire, familles vulnérables, les populations des bidonvilles, la famine chronique (ou environs 815 millions des personnes se couchent le ventre vide tout le jour et chaque année trois millions d’enfants meurent de faim et bien plus encore une personne sur trois souffrent de malnutrition) ; bref les personnes vulnérables.

L’Organisation Non Gouvernementale de Développement, Corps des Partenaires Entrepreneurs du Congo, CPEC en sigle, dispose de programme d’insertion sociale et de lutte contre la pauvreté avec des micros projets génératrices des revenus. Le CPEC, est proche de la population, nous les écoutons chaque jours et nous agirons pour eux ; il sont les bénéficiaires finaux.

Notre vocation, au bénévolat pour le bien être de la population c’est que chacun de nous puisse vivre dans les meilleures conditions de vie, en bonne santé, avoir accès aux services sociaux, a l’éducation, car elle est le socle de développement.

Ensemble, construisons l’avenir